AccueilContrats de travail › Le congé maternité

Le congé maternité

fb

Qu’est ce le congé maternité ? C’est le droit d’une salariée enceinte d'avoir des congés, avant et après son accouchement. Elle va donc arrêter de travailler pendant une période. Elle touchera l'indemnité journalière de la Sécurité Sociale. Parfois même, la convention collective de l’entreprise complète son salaire.

Quel que soit son type de contrat et de son ancienneté dans l’entreprise, le seul fait de tomber enceinte ouvre les droits aux congés maternité. Sachez que pendant les congés, le contrat est suspendu, c’est-à-dire qu’on compte les jours pendant ses congés mat comme si elle avait continué à travailler au sein de l'entreprise.

1. Comment faire la demande des congés maternité

I - En principe, la future Maman devrait envoyer une lettre recommandée avec Accusé de Réception avec :

- Une attestation médicale déclarant la grossesse,
- Une lettre avec la date présumée de l'accouchement,
- Et les dates de début et fin de congés maternité.

II - La salariée peut déclarer sa grossesse quand elle le souhaite

Il est préférable de faire cette démarche avant la date de début de congés mat. Si vous ne souhaitez pas annoncer votre grossesse, avec la rondeur de votre ventre, votre employeur se posera des questions avant le début des congés.

2. Durée légale des congés maternité

I - Le nombre de congés mat se compte en semaine

En effet, les congés maternité ne se comptent ni en jour ni en heure, mais en semaine.

II - Il est interdit en France de ne pas effectuer les congés mat

Si la salariée souhaite tout de même travailler pendant sa période d’accouchement, elle peut toutefois réduire ses droits de congés. Par exemple, elle a normalement droit à 16 semaines de congés mat minimum, elle peut réduire à 8 semaines de congés maximum (c’est-à-dire 2 semaines avant l’accouchement et 6 semaines après l’accouchement).


Notez que l’employeur est dans l’obligation d'accorder à sa salariée enceinte les congés maternité minimum, sans quoi, il se voit à une lourde condamnation aux Prud’Hommes.

III - Prenez en considération ces deux mots dans votre vocabulaire

- Congé prénatal : Congé avant l’accouchement,
- Congé postnatal : Congé après l’accouchement.

IV - La durée de congés mat dépend de :

- La nature de la naissance,
- Le nombre d’enfants qui arrivent.

Le conge maternite

V - Notez que les durées de congés ci-dessous sont les durées minimales légales

Certaines conventions collectives prévoient des durées plus longues.

Pour votre premier et deuxième enfant
- Prénatal : 6 semaines,
- Postnatal : 10 semaines,
- Au total : 16 semaines.

Pour votre troisième enfant (ou plus)
- Prénatal : 8 semaines,
- Postnatal : 18 semaines,
- Au total : 26 semaines.

Pour des jumeaux
- Prénatal : 12 semaines,
- Postnatal : 22 semaines,
- Au total : 34 semaines.

Pour des triplés
- Prénatal : 24 semaines,
- Postnatal : 22 semaines,
- Au total : 46 semaines.


Pour les 3 derniers cas, la future Maman peut augmenter sa période prénatale, ainsi, en conséquence, la période postnatale sera réduite pour garder le même nombre total.

Par exemple, pour des triplés, normalement :
- Prénatal : 24 semaines,
- Postnatal : 22 semaine,
- Au total : 46 semaines.

Elle peut faire :
- Prénatal : 26 semaines,
- Postnatal : 20 semaines,
- Au total : 46 semaines.


3. Possibilité de prolonger les congés maternité

Pour certaines situations, la durée légale de congés peut être prolongée :

I - Accouchement prématuré

Si le bébé arrive plus tôt que prévu, le nombre de jours de congés postnatals est augmenté par le nombre de jours entre le jour de l’accouchement et le début des congés prévue. Pour cela, il faut que le bébé naisse avant la date de début de congés prénatal.


Par exemple, ses congés prénatals commenceraient le 10 avril (c’est-à-dire que le bébé est censé arriver le 22 mai). Si elle accouche le 28 mars (c’est-à-dire deux semaines avant son début de congés mat), elle voit ses congés postanals se prolonger de deux semaines. Dans mon exemple, le bébé est venu 8 semaines avant la date prévue de sa naissance.

II - Si la future Maman est malade

Par exemple, il y a des complications pendant sa grossesse ou son accouchement, ses congés peuvent être augmentés maximum 2 semaines pendant ses congés prénatal et 4 semaines pendant ses congés postnatals.
Mais pour cela, il faut un certificat médical pour obtenir ces droits d’augmentations.


Si la salariée a besoin davantages de jours, à ce moment là, elle sera en arrêt maladie.

4. Après les congés maternité

Après la fin de congé, la salariée doit retourner à son poste. Rien ne change au niveau de son contrat, y compris son salaire qui doit rester au moins équivalent à son salaire avant son congé mat.
- Le patron n’a pas le droit de la licencier parce qu’elle est enceinte ou parce qu’elle a accouché.
- Elle est dans l’obligation de passer une visite médicale de reprise pendant sa première semaine de reprise.
- Elle doit également se présenter à un entretien professionnel avec son employeur pour discuter de sa carrière et de ses projets futurs.
- Si en revanche, elle ne souhaite plus retourner au travail pour s’occuper pleinement de son enfant, elle se doit démissionner 2 semaines avant la reprise de son poste. Elle aura, à ce moment là, droit à la priorité de réembauchage pendant un an.

Le conge maternite

5. Et le papa dans tout cela ?

Lui aussi a droit à ses congés ! Bien que la définition reste à peu près la même que le congé maternité, sa durée, en revanche, est plus courte.
- Qu’il soit marié, en concubinage, homosexuel, ou même qu’il ne soit pas le père géniteur de l’enfant, il a droit à ses congés.
- Il touchera comme la Maman une indemnité journalière de la Sécurité Sociale pendant son absence de congés.
- Sachez que le père a deux congés : Congés de naissance et congés paternité.
- Il a la possibilité de prendre jusqu’à 3 jours de congés de naissance pour assister à la naissance de son enfant.
- Il peut prendre aussi jusqu’à 11 jours consécutifs de congés paternité pour profiter des premiers jours de son enfants.


Ces jours sont comptés en tant que jours calendaires, c’est-à-dire que les dimanches et les jours fériés sont comptés dans les 11 jours de congés.


- Quand il s’agit de jumeaux ou de triplés, il peut prendre 18 jours de congés paternité consécutifs.
- Il peut prendre ses congés paternité pendant les 4 premiers mois de vie de l’enfant.
- Il peut cumuler ses jours de naissances et de paternité, ce qui fait :


3 + 11 = 14 jours consécutifs


- Il doit faire sa demande de congés 1 mois avant la date de début de congés.
- Ces congés ne sont pas obligatoires pour les futurs Papa. En effet, un bébé a un coût, et certains papas décident d’assurer pleinement le confort de son enfant en travaillant et faire une croix sur ses congés.

fb

Vous avez aimé cet article ?

Contrat de travail - tutolife

Periode d'essai - tutolife

Demission - tutolife

Licenciement - tutolife

Conges payes - tutolife

Organisation papiers - tutolife

Bulletin - tutolife

Le conge maternite

Dernière vidéo en ligne

video tutolife


Abonnez-vous sur la chaîne YouTube de TutoLife en cliquant sur le lien ci-dessous

chaîne youtube de tutolife

Likez aussi la page facebook pour suivre toute l'actualité

page facebook de tutolife

Les autres articles

Contrat de travail - tutolife

Periode d'essai - tutolife

Demission - tutolife

Licenciement - tutolife

Conges payes - tutolife

Conges mat - tutolife

Organisation papiers - tutolife

Bulletin - tutolife

Catégories YT | Plan du site | Mentions légales | CGV | Contact | © 2019 TutoLife

page facebook de tutolife       chaîne youtube de tutolife